Comme Mignolet, ils ont gagné la C1 avant de venir jouer en Belgique

Voir un vainqueur de la Ligue des Champions débarquer dans le championnat de Belgique, ce n’est pas courant mais ce n’est pas un fait unique. Simon Mignolet, lauréat de la C1 2019 (il était remplaçant) en finale, est venu ajouter son nom à la liste en signant au Club de Bruges. Voici notre Top 10.

Ruud Geels

L’attaquant, né à Haarlem, figurait dans le noyau de Feyenoord, vainqueur de la Coupe des Clubs Champions en 1970 contre le Celtic Glasgow. Après un passage à Go Ahead Eagles, il se lie au FC Bruges (53 matches, 54 buts) pendant deux ans. Il rentre aux Pays-Bas (1974-1978) avant de venir porter les couleurs d’Anderlecht (28 matches, 25 buts).

Arie Haan

Avant de briller à Anderlecht (6 trophées) et au Standard (deux titres de champion), Arie Haan a été l’un des artisans de la domination européenne de l’Ajax. Aux côtés des Cruyff, Neeskens ou Krol triple, il a signé un fabuleux triplé au début des années 70 (1971, 1972, 1973). Il a ensuite dirigé l’Antwerp, Anderlecht (à deux reprises) et le Standard au cours de sa longue carrière d’entraîneur.

David Fairclough

David Fairclough faisait partie de la grande équipe de Liverpool qui a gagné trois fois le trophée au tournant des années 80 (1977, 1978, 1981). Après avoir roulé sa bosse à Toronto, Lucerne Oldham et Norwich, l’attaquant débarque au Freethiel en 1986 à 29 ans. En trois saisons, il marquera l’histoire de Beveren dont il est toujours le meilleur buteur en Coupe d’Europe.

 Horst Hrubesch

Horst Hrubesch a gagné la C1 en 1983 avec Hambourg. Le solide attaquant allemand (1m88) a même eu l’honneur de soulever la Coupe aux grandes oreilles en premier, en tant que capitaine. Quelques semaines plus tard, il rejoint le Standard. Il y restera deux saisons (43 m 17 buts) avant de terminer sa carrière au Borussia Dortmund.

Laszlo Bölöni

Laszlo Bölöni a connu sa première expérience hors de Roumanie au Racing Jette de Bruxelles. Il est arrivé dans notre capitale un an après la victoire surprise du Steaua Bucarest. Les Roumains, qui avaient éliminé Anderlecht en demies, se sont imposés aux tirs au but contre le FC Barcelone. Bölöni avait raté le sien sans conséquence. Il est ensuite revenu en Belgique comme entraîneur où il a été titré avec Standard. Il dirige actuellement l’Antwerp.

Robert Prosinecki

Autre vainqueur surprise, l’Etoile Rouge de Belgrade en 1991. Dans cette équipe, on trouvait un certain Robert Prosinecki. Auréolé de ce succès, il est parti en Espagne (Real Madrid, Oviedo, FC Barcelone, FC Séville). Après un retour en Croatie (Dinamo Zagreb, NK Hrvatski Dragovoljac), il a découvert la Belgique au Standard. Il disputera 21 matches (6 buts).

Javier Portillo et Raul Bravo

En pleine ère "galactique", il est difficile pour les jeunes joueurs de la Castilla de se faire une place au soleil. Ils doivent le plus souvent se contenter de bout de rencontre. Cela leur permet tout de même d'étoffer leur palmarès. En 2002, Javier Portillo (31 minutes et un but) et Raul Bravo (4 matches en phase de groupe) jouent quelques minutes sur la route du sacre de la Casa Blanca. En mai, une volée magique de Zidane offre la C1 aux Merengues contre Leverkusen. Portillo passera ensuite par le FC Bruges et Bravo par le Beerschot. En mai dernier, le nom de l’ex-défenseur est revenu dans l’actualité. Il est impliqué dans une affaire de matches truqués en Espagne.

Dans le même ordre d’idée, l’ancien barcelonais Jeffren a gagné la C1 en 2011. Il évoluera plus tard à Eupen.

Jorge Costa

Jorge Costa était titulaire inamovible dans la défense centrale de Porto en 2004. Il a joué 10 des 13 matches qui ont mené les Dragons à la victoire finale contre Monaco. Il était capitaine lors de ce match. Il a terminé sa carrière par une pige de six mois au Standard.

Martin Weynants,rtbf.be