Discuter avec la N-VA : la stratégie ne fait pas l'unanimité au spa

La décision d’entamer des discussions avec la N-VA en vue de la formation d’une majorité en Flandre ne convainc pas tout le monde au spa. Les socialistes flamands ont décidé mercredi soir d’accepter l’invitation de Bart De Wever. Et certains ne digèrent pas cette stratégie. Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde, fait partie des mécontents.

Dans une interview à la VRT, Hans Bonte explique que son parti ne doit "pas se laisser entraîner dans les petits jeux tactiques de la N-VA". Le bourgmestre de Vilvorde opte résolument pour la stratégie de l’opposition pour que son parti puisse se reconstruire après la défaite aux dernières élections. "Les résultats sont ce qu’ils sont", explique-t-il dans son interview. "L’électeur a voté à droite et à l’extrême droite et le spa est sanctionné." Le choix de l’opposition était d’ailleurs la stratégie adoptée par le parti au lendemain des élections. Mais le parti a donc décidé de prendre un tournant important hier soir.

Pour cet ancien député socialiste flamand, son parti ne pourrait pas peser sur les décisions d’un gouvernement réunissant la N-VA et l’Open-VLD. "Nous ne pourrons jamais laisser notre empreinte." Hans Bonte verrait le spa comme la "cinquième roue du carrosse". D’autres voix qui comptent au sein du parti, comme Bruno Tobback ou Mohammed Ridouani (bourgmestre de Louvain) ont déjà émis de sérieuses réserves avant le conseil réuni au spa hier soir.

Le mandat donné par le spa à son président, John Crombez, reste cependant très prudent. Il ne s’agit pas d’un blanc-seing pour négocier une coalition. Le conseil du spa a accepté hier de discuter avec la N-VA. Mais les exigences des socialistes flamands pour effectivement entamer des négociations en Flandre seront élevées. Une liste de priorités qui devront être rencontrées a été établie hier. Selon le journal De Standaard, le député socialiste Bruno Tobback compare ces exigences à "un manifeste communiste". Bref le cahier des charges serait à ce point exigeant que les chances de voir céder la N-VA sont faibles.

rtbf.be