Une comparaison indigne entre la gare du Midi et le Kosovo

Monsieur Buelens, (ndlr : patron de l’aéroport d’Anvers)

Je réagis à la suite de la comparaison que vous avez osé faire entre la Gare du Midi et le Kosovoalors que vous communiquiez sur l’organisation de 3 vols entre Anvers et Londres !

Je suis le président d’une des plus grosses organisations de promotion de la culture albanaise en Belgique. Notre communauté représente plus de 60.000 personnes en Belgique dont près de la moitié est originaire du Kosovo. Quoi qu’il en soit et peu importe l’origine de cette communauté, tous les Albanais sont solidaires et considèrent comme tout à fait inacceptable la comparaison que vous avez faite.

Nous sommes persuadés que vous n’avez jamais visité le Kosovo et que votre remarque impertinente est liée à une image du pays que vous vous êtes fait en rapport avec la guerre subie par le peuple albanais du Kosovo dans les années 1998-99. Sachez Monsieur qu’il est rare de trouver un peuple aussi courageux que le peuple albanais du Kosovo et que vous seriez étonné de constater, s’il vous arrive un jour de visiter le pays, non seulement qu’il n’y a plus aucune trace de la guerre et que tout a été reconstruit mais qu’en un peu plus de 10 ans d’indépendance, le Kosovo a connu un développement impressionnant !

Quand vous apprendrez, avec un peu d’effort intellectuel, que la Guerre lancée par la Serbie contre le Kosovo en 1998 et qui est à l’origine de votre abominable comparaison, a causé le massacre de plus de 11.000 civils albanais dont plus de 1300 enfants, 296 d’entre eux avaient moins de 5 ans, plus de 1700 femmes et plus de 1800 personnes âgées de plus de 65 ans, que plus de 1450 corps gisent toujours dans des charniers en Serbie et que leur corps n’ont donc pas encore été remis à leur famille, que plus de 100.000 maisons privées ont été complètement détruites et brûlées ainsi que plus de 350 écoles, 123 institutions de santé et que plus de 20.000 femmes et jeunes femmes albanaises ont été violées, vous vous rendrez compte, nous espérons du moins, à quel point votre comparaison est scandaleuse pour le peuple albanais et particulièrement celui du Kosovo !

A la suite d’un article du journal Het Laatste Nieuws mettant à jour l’existence, à partir de l’aéroport d’Ostende que vous administriez déjà en 2015, d’un trafic d’armes à destination des terroristes du Proche-Orient, vous aviez estimé être victime d’une campagne de dénigrement. Cela aurait donc dû vous amener à un peu plus de prudence avant de vous essayer à ce genre de comparaison frôlant le racisme et à tout le moins dénigrante.

Votre piètre comparaison est également un non-sens du point de vue économique puisqu’un nombre non négligeable de personnes d’origine albanaise voyagent entre la Belgique et Londres dont assez bien d’entrepreneurs et de personnes potentiellement intéressées par votre offre mais qui ne se détourneront jamais plus de la Gare du Midi, dut-elle " supporter " une moins belle infrastructure que celle d’Anvers ! Tout compte fait et voyant le procédé des plus douteux que vous avez eu – excusez-nous du peu – l’imbécillité d’utiliser avec cette comparaison, nous ne doutons pas un instant d’une part, qu’elle ait été faite en désespoir de cause, conscient de l’anachronisme de votre offre en rapport avec le défi climatique (proposer le rajout de vols d’avions connaissant l’impact énorme sur l’environnement au lieu du TGV et son impact beaucoup moins élevé que l’avion) et d’autre part, de la sérieuse concurrence que constitue Bruxelles et sa stature de métropole internationale pour votre aéroport.

Il ne tient qu’à vous de réparer partiellement le préjudice causé en présentant publiquement vos excuses pour ce dénigrement complètement inutile et sans aucun fondement et en nous recevant, Monsieur l’Ambassadeur du Kosovo en Belgique et moi-même, pour aplanir cette polémique inutile et vous en expliquer toute l’abomination. Je vous conseille également de prévoir une visite au Kosovo à laquelle je suis bien volontiers disposé à vous accompagner.

Veuillez prendre en considération, Monsieur, notre plus haute indignation

Amet Gjanaj
Albabel asbl

RTBF,rtbf.be