Louvain, Bruxelles, Mons: plusieurs villes se préparent à la marche "Youth for Climate" de ce jeudi

Le mouvement Youth for Climate, initiateur des "jeudis pour le climat" lors desquels des jeunes désertent écoles et universités pour manifester en rue leurs revendications de politiques climatiques ambitieuses, concentrera vraisemblablement jeudi son action sur Louvain, dans le Brabant flamand. Les autorités d'autres villes belges se préparent aussi à une moindre mobilisation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Je m'inscris

Louvain

Selon le porte-parole de la police de Louvain Marc Vranckx, 10.000 personnes environ devraient prendre part dans la ville flamande à la marche pour le climat jeudi. "On ne sait pas encore combien d'élèves venant d'ailleurs que Louvain vont venir. Pour ce qui est des établissements scolaires de Louvain, plusieurs parents n'ont pas autorisé leur enfant à défiler". Les autorités de la ville ont indiqué quant à elles, mercredi après-midi, soutenir pleinement la tenue de l’événement dans le centre de Louvain.

Youth For Climate, le collectif qui organise ces marches du jeudi, jusqu'ici à Bruxelles, a cette fois appelé à manifester à Louvain. Anuna De Wever et Kyra Gantois seront présentes à côté des porte-parole de KlimaLeuven, organisateur de la manifestation. 

Le bourgmestre Mohamed Ridouani (sp.a) et l'échevin en charge de l'Environnement David Dessers (Groen) prendront la parole au début de l'événement prévu pour commencer vers 12h40, Ladeuzeplein. Des toilettes écologiques seront installées Ladeuzeplein, contribuant ainsi à réduire la quantité d'eau utilisée.

Les écoliers de KlimaLeuven seront soutenus par la ville pour l'organisation d'une marche sans accroc. "L'engagement des jeunes nous garde alertes", applaudit le bourgmestre Mohamed Ridouani (sp.a). La ville veut d'ailleurs encourager les habitants, les entreprises et organisations à prendre part aux actions en faveur du climat, a-t-il indiqué mercredi.

"Nous travaillons à un accord politique dans lequel nous listons les plans concrets pour le climat pour les 6 prochaines années", ajoute l'échevin Groen David Dessers, en charge du climat. Du côté de la ville, les efforts prévus passent notamment par des rénovations vertes du patrimoine public et des logements sociaux, et par des investissements dans la mobilité durable.

Bruxelles

À Bruxelles aussi, la police se prépare à une mobilisation des jeunes. Il est en revanche difficile d'estimer combien de jeunes se rassembleront dans les rues de la capitale. Les figures de proue du mouvement, Anuna De Wever et Kyra Gantois, n'y seront pas, puisqu'ils ont déclaré être présent à Louvain. 

Les jeunes qui seront présents à Bruxelles devraient suivre le même trajet que lors des autres marches.

Mons

Dans le chef lieu du Hainaut, un appel via Facebook invite la population à rejoindre une mobilisation pour le climat autour de 12h sur le site de l'UMons.

"Depuis plusieurs semaines, les écoliers belges se mobilisent pour interpeller la société et surtout les politiques sur l'urgence climatique. Ce jeudi, nous voulons montrer que les étudiants de l'Umons soutiennent ce mouvement et qu'ils vont le renforcer", ont lancé les organisatrices via le réseau social. "C'est pourquoi nous vous appelons à participer au sit-in pour faire entendre notre voix."

Une autre manifestation pour le climat a par ailleurs été annoncée à Mons le jeudi suivant, le 14 février. Cette action partira de la gare de Mons à 10h30 et se terminera vers 12h30 sur la Grand-Place. Selon le syndicat chrétien CSC, l'action sera organisée par "une coalition pluraliste d'organisations de jeunesse et de conseils étudiants". Ce rassemblement, autorisé par les autorités, aura pour ambition de mobiliser les étudiants des écoles secondaires et supérieures autour des enjeux climatiques.

 

rtbf.be